top of page

10 MAI 2021 : Journée commémorative de l'ABOLITION de l'esclavage en France métropolitaine.

CELEBRONS LA "FIN" DE L'ABOMINATION !


En Martinique, ce sera le 22 mai et en Guadeloupe, le 27 mai.

Les dates varient d'une ancienne colonie française à l'autre, à cause du temps que les divers décrets ont mis pour arriver localement et à être mis en application.



L'ESCLAVAGE : le sujet qui fait si peur ou qui dérange tant de personnes, surtout en France.

Pourtant, il fait bel et bien partie de notre HISTOIRE FRANCAISE !


Oui, la France a été un pays esclavagiste !

Pas seulement colonialiste, comme certain-es peinent déjà à l'admettre.


Elle a même rempilé !

En effet, après une première abolition en 1789, Napoléon Bonaparte l'aurait rétabli légalement (c'est-à-dire par une loi) dans les colonies françaises, en mai 1802.


Certains documents officiels retrouvés dans les archives de l'île démontreraient que ce seraient pour les beaux yeux de sa Joséphine, qu'il aurait tout simplement fait un large trait sur 13 années de liberté pour toute une catégorie de la population locale.


Il faudra alors attendre 46 autres longues années pour qu'il soit enfin et définitivement aboli.

Tout ça, pour que perdure une version déguisée du même phénomène : la colonisation.



Ti Gilbé présente l'histoire de la Martinique












D'ailleurs, je pense qu'on peut dire que la France est encore un pays colonialiste, puisqu'elle fournit directement à certains pays d'Afrique, leur monnaie, le Franc CFA.


Le saviez-vous ?

Le Franc CFA, cette "monnaie de servitude" est fabriqué en France.

Si vous ne me croyez pas, vous croirez peut-être Google.


Comment peut-on réellement parler de liberté ou d'indépendance de ces pays africains, dans ce genre de situation ?

Imaginez que quelqu'un détienne les cordons de votre bourse ou gère votre compte en banque, à votre place... Comme c’était le cas, lorsque vous étiez un-e enfant ou un-e ado… Comme c'est le cas lorsqu'on place une personne sous tutelle...


Il me semble pourtant que cela fait longtemps que l'Afrique n'est plus une enfant, puisqu'au contraire, elle est la mère du monde.


"Mais, il n'y a pas que la France !" me diront certains-es. "Tout le monde le fait !"


Super ! Parfait ! Magnifique ! Continuons, surtout, ne changeons rien !

Puisque le reste du monde boit le lait du continent africain ou lui dévore les entrailles, faisons de même, nous aussi !


Et quoi d'autre ?

C'est aussi idiot que de se ruer dans les magasins et de prendre tout ce qu'il est possible de prendre en rayons, juste parce qu'on en a vu d'autres le faire...



Si vous vous renseignez, si vous étudiez une carte du monde, vous verrez que la France est PARTOUT à la surface du globe terrestre. Et pas seulement là où il y a un petit drapeau français.

Je vous invite à vous en souvenir, la prochaine que vous aurez envie de- ou que vous entendrez quelqu’un dire à une personne venant de l’Etranger ou des Antilles de rentrer chez elle !

Combien de fois ai-je entendu cela, moi-même, alors que je suis née en région parisienne et que j'y ai vécu toute ma vie !


Et même si j'étais née à la Martinique, comme mes parents, je serais quand même chez moi, en France. Non ?


Le saviez-vous ?

Les Martiniquais-es et les Guadeloupén-nes sont français par définition depuis le 17e siècle.

Ce qui n'est pas le cas de toutes les familles vivant en France aujourd'hui.


Lorsque Jacques CHIRAC a décidé de faire du 10 mai, la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en métropole, il espérait aussi que soit engagée une réflexion générale sur l'esclavage pour la faire entrer dans notre Histoire.


Cette réflexion n’a toujours pas été "téléchargée" dans l’esprit collectif français.


J’ai bien peur que la mémoire de l'esclavage ET de la traite négrière, à laquelle la France a aussi amplement participé, n’ait point encore trouvé sa juste place dans les programmes d’Histoire de France, des écoles primaires jusqu’au lycées français, que ce soit en Métropole ou ailleurs.


Quand donc la ou le Français-e lambda fera-t-il honnêtement face à cette partie de son Histoire ?

Pour la ou le fâcher, il suffit que celles et ceux qui ne peuvent se permettre de l'oublier, tant il leur est si souvent rappeler qu'iels sont des "descendant-es d'esclaves", leur en parle.


Mais... quand on n'a rien à se reprocher... on ne prend pas la mouche. Me trompé-je ?


Alors, un peu d'honnêteté, afin que l'on puisse enfin faire évoluer la société que nous laisserons à nos enfants.


On ne peut pas solutionner un problème auquel on refuse de faire face.

 

Autres journées mondiales ou internationales à venir en rapport avec l'esclavage :


Déjà passées :


Cela fait donc 6 journées au total dans l'année pour se souvenir que l'esclavage a existé... et qu'il existe toujours à la surface de notre belle planète.

Si certain-es d'entre vous cherchent une cause à défendre, une mission de vie, j'espère leur avoir donné du choix.


Forts remerciements au site www.journee-mondiale.com.

 

Merci de m'avoir suivie dans cette petite réflexion spontanée, en ce jour si spécial.

Merci de partager sans honte ni complexe. Juste pour le partage de connaissances. Juste pour faire de notre monde, un plus bel endroit où TOUT LE MONDE pourra vivre en paix et en harmonie. Merci.

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
A LA UNE
AUTRES RUBRIQUES
bottom of page