top of page

La maltraitance, ce n'est pas écrit dans le contrat de travail !

Dernière mise à jour : 13 juin 2023


Réunion de travail et présentation

Exercice du jour : Relisons ensemble notre contrat de travail !


Cherchons bien !


Que ce soit en gras, en italique ou en souligné, il n’existe aucun paragraphe, dans un contrat de travail, qui explique qu’il est tout à fait normal, pour nos supérieur-es hiérachiques ou nos collègues, de nous malmener, de nous maltraiter, de se moquer de nous, de nous insulter ou de nous humilier, ponctuellement ou régulièrement.


Cherchons encore !


Que ce soit en entête, en pied de page ou en annexe, il n’existe aucune mention, dans un contrat de travail, dans laquelle il est écrit que nous nous laisserons faire, sans mot dire, et que nous accepterons tout et n'importe quoi, sans réagir.


Pourquoi ?


Parce que 1. ces comportements sont impropres à la relation de travail et que 2. notre dirigeant-e le sait aussi bien que nous.


Idem pour les représentant-es du personnel et n’importe quel-le salarié-e lambda.


Ces comportements sont plutôt propres à des individu-es mal éduqué-es et mal formé-es ; des personnes qui ont incontestablement oublié une chose très importante :


On ne cesse pas d’être un être humain àen passant la porte de l’entreprise, le matin !

Si vous êtes confronté-es à ce type de situation, renseignez-vous sur des sites appropriés ou prenez conseil auprès de spécialistes.


Votre pire atout sera le manque d'information.

N'attendez pas que la situation empire en minimisant les intentions de ces personnes.


Si certains incidents se répètent trop régulièrement, notez-les, puis signalez-les.

S'il s'agit d'un collègue du même niveau que vous, vous pourriez, par exemple, rédiger un courrier ou un courriel circonstancié à cette personne et lui demander ce qui motive son attitude vis à vis de vous.


Si ce n'est pas déjà le cas, elle pourrait alors se rendre compte que ce qu'elle fait n'est pas correct, ni approprié au contexte professionnel.


En fonction de sa réaction ou si les choses ne changent pas, prévenez (toujours par écrit) votre supérieur-e hiérarchique commun-e afin d'engager sa responsabilité.


Si rien ne se produit, adressez-vous aux représentant-es du personnel, si vous en avez.


Et montrer d'un cran ainsi de suite à chaque fois.


Jusqu’à l’Inspection du travail, en passant par la Médicine du travail.


Mais surtout gardez des traces de tout !


La documentation web est assez riche en la matière. Je ne vais donc pas la répéter, ici, mais mon message principal sera plutôt celui-ci :


Ne vous laissez pas faire ! Ce n'est pas pour cela que vous avez signé !

Ce n'est pas pour cela que vous vous levez le matin, que vous faites tout ce chemin pour vous rendre sur votre lieu de travail et que vous y passez des journées entières, loin de votre conjoint-e, de vos enfants, si vous en avez.


Alors, réagissez & défendez-vous !

Et, si après avoir fait tout cela, rien ne s'améliore et que vous éprouvez l'envie d'être accompagné-e dans votre démarche, contactez-moi.


Ou si le besoin de changer d'environnement de travail vous submerge, cliquez sur le lien suivant, pour optimiser vos chances d'aller voir ailleurs si le bonheur vous attend !




Prenez soin de vous et de vos pensées,


Estelle




1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
SuperEstelle
SuperEstelle
Jun 03, 2022

On n’est pas venu au monde pour souffrir ! On n’a pas fait toutes ces années d’études pour être malmenées de la sorte ! On ne se lève pas le matin pour servir de serpillière ou de punching-ball à qui que ce soit ! Vrai ou faux ?

Like
A LA UNE
AUTRES RUBRIQUES
bottom of page