top of page

Qu’est-ce qu’une femme sans un homme ?

Dernière mise à jour : 19 févr. 2022

Bonjour ma Super,

J'espère que tu vas bien.


Dans ce nouvel article du blog positif, motivant et inspirant, MyHappinessTherapy, je réponds notamment à 3 questions que beaucoup de femmes, et peut-être toi aussi, se posent :

  1. Une femme sans homme est-elle une femme sans amour ?

  2. Une femme sans homme a-t-elle moins de valeur que les autres ?

  3. Une femme sans homme peut-elle avoir une belle vie ?

Et un peu plus...



Ça y est ! La Saint-Valentin est passée. Les amoureux du monde entier s’en sont mis plein les yeux, plein le ventre, etc. (Lol)


Et les célibataires dans tout ça ? Et les séparées ou les divorcées dans tout ça ?


Certaines d’entre nous ont choisi de n’avoir plus que leurs yeux pour pleurer. D’autres auront décidé de se faire plaisir par elles-mêmes ou entre copines. Bravo à ces dernières !


Parce que la Saint-Valentin, comme je le dis depuis plusieurs années, ce n’est pas QUE la fête des amoureus*ses. C’est aussi et surtout la fête des gens qui s’aiment et qui sèment de l’amour !

Et de l'amour, il y en a toujours quelque part, pour peu que l'on veuille bien regarder là où il faut.


Je t'explique :


1. Une femme sans homme est-elle une femme sans amour ?


Bien sûr que non !


L'amour, c'est l'amour. Et le premier objet de ton amour doit être toi-même !


En bonne coach de développement personnel, je suis la première à recommander l’amour de soi.


  • Célibataire ou pas, aimer ne reste-t-il pas un verbe d’action ?

  • Pourquoi devrais-tu renoncer à aimer, sous prétexte que l’objet de ton amour n’est pas celui que tu voulais ?


Aime-toi ! Profondément et sincèrement. Avec ou sans Valentin*e, montre-toi ton amour régulièrement, et même tous les jours. Car, c’est tous les jours, que tu t’accompagnes dans cette vie. N’est-ce pas ?


Par ailleurs, je soutiendrai toujours que tu dois t’aimer avant tout autre personne sur Terre. Même avant tes propres enfants, si tu en as. Oui, Madame. Absolument !


Parce que quand tu t’aimes ne serait-ce qu’un chouya plus que toutes les autres personnes que tu côtoies ou qui composent ton monde, tu te donnes l’intelligence et le bon sens de dire "stop" ou de mettre le holà quand quelque chose ne va pas. Quand la personne que tu aimes, se met à exagérer ou à dépasser TES bornes.


Eh oui ! Il s’agit de TES bornes, pas des bornes de ta voisine ou de ta copine. Pas celle de ta mère ou de ta belle-mère, non plus. Et surtout pas ses bornes à lui/elle. Il s’agit des tiennes !


T’aimer en premier te permet de poser les limites de ce qui est acceptable ou non, à la hauteur de l’amour que tu as pour soi.

T’aimer en premier ne t’empêchera aucunement d’aimer quelqu’un d’autre très fort.

Au contraire, cela t’entraînera à repérer ce qui te plaît ou non dans la façon qu’aura l’autre de t’aimer, quand il pointera le bout de son nez.




2. Une femme sans homme a-t-elle moins de valeur que les autres ?


Pas du tout !


C’est une idée largement répandue et je le déplore beaucoup.

En effet, nous vivons dans une société qui a éduqué/entraîné les femmes à ne pas s’aimer, en particulier, si elles n’ont pas un homme à leurs côtés.

Comme si le fait d’en avoir un, était la preuve qu’elles étaient aimables ou désirables.

Comme si le célibat ne pouvait être que subi par les femmes, alors qu’il est considéré comme pouvant être choisi par les hommes.

On a ainsi éduqué les femmes à s’évaluer en fonction des hommes et de leur attirance envers elles.


On les a entraînées à se vouloir "choisies", à créer un faux manque existentiel et, de fil en aiguille, à développer de la dépendance affective.


On a aussi éduqué les femmes à dégommer leurs attributs physiques, mentaux et psychiques naturels, pour se formater, quoi qu'il en coûte en matière de souffrance, à un pseudo idéal féminin, soi-disant irrésistible pour tout homme.


Et tout cela est un énorme mensonge !


Qui est responsable de cette éducation ? Je ne sais pas.

Mais ce que je sais, pour l’avoir observé, c’est que beaucoup d’hommes ont profité, et profitent encore, de ce mensonge et ne se privent pas pour le distribuer à celles d’entre nous qui accepteront d’y croire.


Ces hommes en ont profité, et en profitent encore, pour malmener beaucoup de femmes, tant sur le plan affectif que sur le plan psychologique.


Vois combien d’entre nous sont en couple et pas plus heureuses pour autant. Parfois même bien malheureuses, mais persuadées que tant qu’elles ont un homme, elles sont "normales" ou ont une vie "normale".


La vraie normalité à atteindre, c’est une vie heureuse et épanouie où le simple fait de respirer ne fait pas mal.

Voilà pourquoi il me semble devenu très important de rééduquer nos filles et de leur faire comprendre qu’une femme sans un homme reste une femme à part entière.


Elle n’est pas la moitié de quelque chose d’incomplet. Elle est déjà complète.



3. Une femme sans homme peut-elle avoir une belle vie ?


Evidemment !


Je répète : chacune doit créer son propre bonheur.


Il y a sur Terre des femmes qui dirigent des services de direction, des entreprises florissantes, de grands empires financiers.


Il y a sur Terre des femmes qui dirigent des villes, des régions, des pays tout entiers.


Alors, pourquoi n’y aurait-il pas sur notre belle Terre, des femmes capables de diriger leurs foyers, si elles en sont le leader ?




Et puisque nous savons que bon nombre d’entre nous le font déjà, pourquoi est-ce qu’une femme ne pourrait pas se diriger elle-même ?


  • Fais donc la liste de toutes les décisions que tu as déjà prises dans ta vie ou que tu prends quotidiennement, sans avoir besoin de l’autorisation ou de l’approbation d’un homme ou d’une autre personne, et tu verras à quel point tu es plus indépendante que tu le crois, en vérité.


  • Compte le nombre de fois qu’un homme t’a rendu un vrai service contre le nombre de fois où tu as dû te débrouiller seule pour te sortir d’une situation problématique.


  • Qui était là, à ce moment-là ? Un homme ? Ou une autre femme comme toi-même ?


Pose-toi sincèrement ces questions et utilise ton journal ou ton carnet de notes MHT pour mener à bien ta réflexion.

Le plus approprié ici, sera le Journal de bonheur MHT. Carnet ligné de 200 pages. Disponible en 6 coloris


Mais tu peux aussi opter pour le Journal de Succès, si tu aimes les affirmations positives et motivantes. Journal ligné de 200 pages + 1 affirmation bilingue toutes les 4 pages. Disponible aussi en 6 coloris.



4. Un homme, oui, mais pas à n’importe quel prix !


Je ne suis pas anti-homme ! Je suis hétéro, j’aime les hommes. Surtout quand ils sont grands, beaux et intelligents... et qu'ils aiment cuisiner... (large sourire)



Je veux bien être avec un homme, mais à la condition sine qua non qu’il ne cherche pas à me dominer. À la condition qu’il ne cherche pas à me posséder, comme si j’étais une chose. À la condition qu’il ne cherche pas à me commander.


Je vois l’homme de ma vie comme mon égal et il faudra qu’il me voie également comme tel.

Soit, nous nous associons à 50-50 dans une entreprise appeler "couple", soit, il reste sur le bas-côté et il évite de m’empêcher d’avancer vers mes objectifs personnels et professionnels.



Note bien ceci, ma Super, la seule raison pour laquelle il y a des hommes et des femmes sur Terre est que notre race humaine doit pouvoir se reproduire. Quiconque a imaginé que l’un devait dominer l’autre a complètement halluciné et a menti au reste du monde.


5. Conclusion : Qu’est-ce qu’une femme sans un homme ?


Réponse : Une femme. Point.


  1. Elle n’est pas meilleure ni moins bien que les autres.

  2. Elle n’est pas plus intelligente ni plus bête que les autres.

  3. Elle n’est pas plus indépendante ni plus soumise que les autres.


C’est juste une femme.
Elle est qui elle est. Et elle se doit de s’aimer telle qu’elle est, avec toutes ses qualités et tous ses défauts.

Parce qu’en définitive, comme n’importe quelle autre créature humaine sur cette planète, elle est en construction perpétuelle de son être.


Son âme est en voyage ici, tout comme celle de l’homme qui la rejoindra, le moment venu.


Elle a un apprentissage à faire et il serait bon qu’elle ne s’en détourne pas, en empruntant des chemins mal aiguillés.



Dernière information importante :

L’indépendance et le sentiment d’indépendance d’une femme ne dépendent pas de son statut matrimonial.

Tu trouveras autant de femmes indépendantes en couple que de femmes soumises et célibataires.


Indépendance et soumission sont des traits de caractère ou des comportements, qui sont souvent la résultante de certaines expériences de vie.

Dans certains cas, il peut s'agir aussi d'un schéma familial hérité.


Célibataire ou non, souffres-tu de dépendance affective ?


Ta dernière rupture amoureuse te fait-elle encore souffrir ?


Ou crains-tu de ne plus être aimée un jour par quelqu’un ?


Si tu as réponds "oui" à l'une ou l'autre de ces questions, renseigne dès maintenant le formulaire de contact MHT et permets-moi de t'aider à te débarrasser de tes croyances limitantes grâce à un accompagnement sur mesure de quelques semaines.


Entre temps, prends bien de toi et de tes pensées,


Estelle



A lire aussi :

 

Merci de liker, de commenter et de partager à une amie ou sur tes réseaux sociaux. Tu pourrais aider quelqu'un qui en a bien besoin.


Et pour recevoir ma prochaine publication positive, réconfortante, motivante ou inspirante, abonne-toi à la Newsletter MHT à la page Contact.

A LA UNE
AUTRES RUBRIQUES
bottom of page